Navigation rapide

Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2005 > Vendredi 25 Mars 2005 > Communications Libres Médico-Infirmières 25-03-2005 > Prise en charge SMUR d’un SCA ST+ chez une femme enceinte, à propos d’un (...)


Prise en charge SMUR d'un SCA ST+ chez une femme enceinte, à propos (...) Prise en charge SMUR d’un SCA ST+ chez une femme enceinte, à propos d’un cas

A. COQUET, C. MENSE, E. DOS RAMOS, B. ROCAMORA, P. OLIVIER

CH Avignon

OBSERVATION

Prise en charge par le SMUR 84 après régulation centre 15, d’une femme enceinte de 40 ans, 30 Semaines d’aménorrhée pour SCA ST +.
Début des douleurs à 10 h 30, prise en charge le SMUR 84 à 11h 30.
Examen clinique : Consciente, TAs 90, FC 100, SaO2 95% Killip I
ECG : IDM antéro septo apical en voie de constitution.
Traitement : HEPARINE 5000 UI, PERFALGAN 1 g, puis MORPHINE titration
Transfert suivant protocole SMUR 84/ Service de cardiologie en salle de coronarographie à 12 h 30 pour cathétérisme diagnostic et thérapeutique.

EVOLUTION

Hémodynamique stabilisée par DOBUTREX, coronarographie : occlusion IVA proximale et d’une marginale bissectrice.
Stenting en un temps.
Gynécologie : contractions stoppées par TRACTOCILE, écho-doppler foetale : bonne vitalité sans décollement placentaire.
Accouchement 3 semaines après par césarienne programmée d’un enfant de sexe féminin viable ; évolution maternelle simple.

DISCUSSION

La prise en charge d’un IDM chez la femme enceinte repose sur un maintien des constantes hémodynamiques maternelles afin de préserver le foetus.
Un transfert en salle de cathétérisme est souhaitable. Une thrombolyse est possible si la parturiente est éloignée du centre de coronarographie :

  • ACTILYSE (alteplase) selon le protocole rtpa accéléré
  • METALYSE (tenecteplase) théoriquement possible mais pas d’étude rétrospective.

La balance bénéfice risque devrait toujours être considérée au vu des risques hémorragiques importants en privilégiant la viabilité maternelle.